Le Centre-ville


Partager :

Exceptés l'Hôtel de Ville et l'école "du bourg", les équipements publics centraux apparaissent tardivement.
Aujourd'hui il existe un vrai centre-ville avec des infrastrucutures culturelles, sportives, tertiaires, des commerces de proximité...

La problématique de départ

Une première salle des sports est créée en 1977, puis, au début des années 80, la salle des fêtes Calixte-Aimé Plissonneau, la résidence Les Vallées pour personnes âgées, La Poste et l'office de tourisme. Pourtant le centre-ville, en temps que pôle densifié attractif, n'apparait pas encore.
La configuration est en effet difficile : une seule voie centrale existe, la rue Séraphin Buton. Voie d'accès au bourg à partir de La Roche-sur-Yon, c'est aussi l'axe de desserte vers Les Sables d'Olonne. Reconfigurer le centre passait au préalable par le desserrement de cet étau.
En 1994, la percée du boulevard des anciens combattants d'AFN permet de contourner le cœur du bourg et de désenclaver des terrains. Les espaces devenus accessibles ont permis de densifier l'habitat et d'édifier de nouveaux équipements publics : la bibliothèque Michel-Raimbaud en 2001, puis, en 2088 la salle culturelle La gargamoëlle et la nouvelle salle multisports Pierre-de-Coubertin.

L'impact des premiers aménagements

 
hab_mairie

En priorité la Ville investit sur la restructuration de la rue centrale Séraphin Buton : nouvelle chaussée, nouvel éclairage, réfection et enfouissement des différents réseaux, début de traitement des rues adjacentes, etc.
Un programme d'acquisitions foncières permet d'attirer une nouvelle population dans le centre naissant.. Vendée Habitat et La Compagnie du logement édifient une centaine de logements avec les résidences Portes du soleil, Sainte-Madeleine et Jean-David.
À quelques centaines de mètres, le lotissement communal des Prés de la Clais, à partir de 2006, participe lui aussi à l'insertion d'une nouvelle population près du cœur de la cité.
Dans le centre-ville encore le groupe scolaire René-Millet a été totalement rénové entre 2003 et 2005 tandis que l'église a fait l'objet d'importants travaux de restauration à partir de 2002.

 
aire_vallees

De 2002 à 2008, l'aménagement de l'Aire des Vallées est réalisé à partir d'une prairie d'un hectare et demi et d'un trou d'eau. Bordant l'Hôtel de Ville, c'est aujourd'hui un très plaisant parc de promenade, avec des jeux pour enfants, et un site d'animations et d'animations culturelles desservie par une scène de plein air.

Facilement accessible et bordée d'espaces de stationnement,
l'Aire des Vallées est un parc public attractif et très fréquenté. 

 

Actualité récente

Œuvre de longue haleine, l'avènement du centre-ville se poursuit par étapes sur plusieurs fronts, en particulier pour la voirie de part et d'autre de la rue centrale Séraphin Buton.
La longue rue Georges Clemenceau a été totalement reconfigurée entre 2007 et  2009. Elle est plus agréable à vivre. Son caractère urbain est accentué alors que sa fonction d'axe de circulation se réduit depuis l'ouverture du contournement de l'agglomération.
À l'autre extrémité, la rue Beauséjour a fait en 2008 l'objet d'un chantier privilégiant sa nature d'entrée de ville. La réduction de la vitesse automobile est le point majeur de l'aménagement.

D'actualité, le  coeur du centre-ville

En 2011, la Ville a engagé la rénovation de la voirie et l'aménagement paysager des accès à l'église et à l'école maternelle René-Millet. La partie à rejoindre la rue Séraphin Buton suivra au terme des études engagées pour une zone comprenant l'aire de stationnement et les propriété communales contigues.
Dossier de longue haleine, l'aménagement, avec l'habitat pour finalité essentielle  d'un espace d'environ 1,5 hectare compris entre la rue Séraphin Buton et le boulevard des anciens combattants de l'AFN est sur rail ; cet aménagement passe par la procédure d'une zone d'aménagement concerté (Zac) 

 

 

Archives municipales

Newsletter

Abonnez-vous et restez informé de toute l'actualité du Château d'Olonne.