Visites guidées

Partager :
Tourisme Patrimoine en balades  Yanice Corinne(1)

En juillet et août, d'excellentes guides entraînent les touristes sur les principaux sites d'intérêt de la station. La mission est confiée à Yanice et Corinne du service Patrimoine de la Ville.

 

Château d'hier et d'aujourd'hui, le centre-ville

eglise st hilaire

Sur un circuit court et ramassé, cette balade conduit  à l'église Saint-Hilaire construite sur une motte féodale, à la place de l'ancien château des seigneurs d'Olonne. Tout près, la résidence Le Fenestreau appartenait à ces mêmes seigneurs.
Le parcours témoigne aussi de la mutation récente du bourg rural en centre-ville urbain. La Poste, l'office de tourisme, le complexe sportif et culturel du Parc Pierre-de-Coubertine la résidence des personnes âgées sont édifiés sur des terrains qui, il y a moins de trente ans, étaient en surface agricole. Quant à l'agréable Aire des Vallées bordée par Le Tanchet, c'était encore une prairie inondable il y a quinze ans.

 

Entre nature et histoire, de l'abbaye d'Orbestier au Puits d'enfer

abbaye internet

Fondée au XIIe siècle, l'abbaye Saint-Jean d'Orbestier, engagea le défrichage de la forêt environnante, développa l'agriculture, planta la vigne, etc. Mais sa prospérité fut brève. D'incendies en pillages, l'histoire s'acharna à sa perte. Seul vestige, l'église survécut à peine à l'abandon. Désormais restaurée, et sa fonction cultuelle éteinte, elle accueille chaque été une exposition d'art contemporain.

De l'abbaye à l'Anse aux Moines, il n'y a qu'un pas. Malmené lui aussi, le site naturel a fait l'objet d'une "restauration écologique" en 2006. La végétation revenue, il se prête aux explications averties sur l'identité et les aménagements de la Côte sauvage, avec ses fragilités, ses plantes rares, ses curiosités géologiques comme la faille du Puits d'enfer !
Propice aux légendes, son nom prit une dimension macabre et nationale avec l'authentique affaire de la malle sanglante, il y a 60 ans. Le circuit se concentre sur les richesses de la côte, sa flore particulière, et les vestiges des écluses à poissons...

En retrait, le hameau de la Pironnière, autrefois partie du domaine du monastère d'Orbestier, a longtemps constitué la seule zone habitée du littoral. Il est aujourd'hui le coeur d'un des principaux quartiers de la commune.
À sa sortie, les promeneurs rejoignent l'abbaye en empruntant le chemin Saint-Jean. Le moment est opportun pour quelques explications sur la végétation rétrolittorale et ces parcelles tout en longueur directement liées au morcellement du territoire viticole du 20e siècle. 

 

Entre nature et histoire, du logis de l'abbé à la baie de Cayola

le logis de l'abbe

Le logis de l'abbé, plus connu sous le nom de La Gloriette, du nom d'une tour à laquelle il était accolé, est un vestige de l'abbaye des moines bénédictins. Comme l'abbaye, il servit à de nombreux usages, pas tous nobles, et souvent éloignés de sa fonction initiale. Son architecture reste cependant remarquable.
C'est ensuite par le sentier d'Orbestier qu'on traverse l'ancien hippodrome. Classé espaces naturel par le Conseil général de la Vendée, le site est réservé à la nature et à la promenade. En face, le bois Saint-Jean - 40 hectares, sur un front de mer de 1,5 km - est, pour sa partie publique, sous la protection du Conservatoire du littoral. L'entretien relève de l'Office national des forêts. Refuge pour sangliers et chevreuils, ce bois serait-il le dernier témoin de la grande forêt d'Orbestier ? Peut-être. Certain en revanche, les pins ont été introduits au XIXe à la fois pour fixer les dunes et pour fournir en bois les chantiers de construction navale. Sur sa bordure maritime, subsistent deux ouvrages du Mur de l'Atlantique. Et c'est de la plateforme de l'un des bunkers qu'on apprécie le mieux la baie de Cayola, étonnante dune de galets.

 

S'inscrire à l'Office de tourisme et partir bien chaussé...

Proposés le matin, ces circuits s'adressent à tous, mais mieux vaut être assez bon marcheur. Prévoir de bonnes chaussures et emporter une bouteille d'eau. Pour participer, s'inscrire à l'office du tourisme (gratuit mais obligatoire).
Dans l'intérêt des participants - et leur sécurité de piétons - les groupes sont limités à 25 personnes. Pratique, tout circuit est parcouru en boucle : on termine au point d'où on est parti.

Plus d'informations sur le site de l'office de tourisme.

 

La découverte du rivage

OT SORTIE DECOUVERTE DU RIVAGE - M. Mornet 2

Toute l'année, l'association Écopêche propose au public de se familiariser avec la vie particulière de la faune et de la flore sur l'estran, cette partie du rivage alternativement couverte et découverte selon l'humeur des marées...
Un bon bol d'air frais, ludique et pédagogique au cours d'une promenade sur les rochers. Algues, coquillages, crustacés...
Tout un monde à explorer sous la houlette de Gérard Mornet.
Tarifs : adulte, 5 euros ; enfant, 3 euros.
Plus d'informations sur le site de l'office de tourisme.

 

Archives municipales

Newsletter

Abonnez-vous et restez informé de toute l'actualité du Château d'Olonne.